La confiance en soi par le physique et le mental pratiqués dans les arts martiaux

Que l’on soit intimidé, mal dans sa peau ou réservé le manque de confiance en soi en est sûrement la cause. Heureusement il y a de nombreuses méthodes qui permettent d’harmoniser la communication entre le corps et la volonté en passant par le développement physique et mental.

Pour cela, la pratique des arts martiaux permet de renforcer notre « capital confiance » ainsi que de déployer l’énergie et les ressources nécessaires pour aller de l’avant

La confiance en soi, un pilier de notre progression

« Avoir confiance en soi c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités » – psychologies.com

La confiance en soi
Les ingrédients de la confiance en soi

D’après la psychothérapeute Isabelle Filliozat, la confiance en soi se repose sur 4 piliers :

  1. Le développement d’une sécurité intérieure
  2. L’affirmation de ses besoins
  3. L’acquisition de compétences
  4. La reconnaissance par les autres

En effet, Il faut apprendre à se connaitre et s’accepter pour ne pas se remettre en question continuellement.

De plus, C’est une progression constante qui est particulièrement structurante pendant la période d’adolescence avec la famille et parents qui jouent un rôle déterminant.

Cela dit, rien n’est acquis et il faudra être vigilant pour que les épreuves de la vie ne déconstruisent pas le travail accompli.

Les facteurs déstabilisants

Il n’est pas facile d’acquérir et de renforcer sa confiance et son estime de soi pour agir directement sur les problèmes. Par contre, de nombreux facteurs déstabilisants peuvent à tout moment venir ébranler notre l’équilibre. Parmi ces derniers, il en existe de bien fâcheusement populaires…

Le harcèlement scolaire

lire aussi mon article sur le harcèlement

Devenir la cible parfaite des « bullies », subir des humiliations et des violences physiques et verbales ne doit pas être une fatalité.

C’est un thème qui, sans étonnement, suscite la réaction à tous niveaux, que ce soit par des lois et dispositifs en milieu scolaire ou par des méthodes et programmes pour apprendre à y faire face.

Je vous invite d’ailleurs à lire les conseils et techniques pour se protéger ainsi que les autres.

Une éducation maladroite

Lorsque nous passons autant de temps à partager nos vies il est important que les valeurs essentielles soient véhiculées.

En effet, élever son enfant avec amour et respect, en définissant des règles appropriées et en communiquant clairement nos attentes aura un tout autre effet et conséquence que l’inverse.

Ne pas respecter cette règle peut amener à déclencher une spirale descendante de médiocrité et d’irresponsabilité.

De même, surprotéger ses enfants pourrait faire barrage au développement de l’enfant qui sous-estimerait ses ressources et ne saurait potentiellement pas faire face à certaines situations.

Il n’est pas rare non plus qu’un excès de timidité, de réserve et l’incapacité à faire des choix deviennent la norme chez les plus jeunes, signe distinctif d’une coupure de communication entre le corps et la volonté.

Ce manque de confiance grandissant requiert une veille active de l’entourage et en particulier des parents pour agir au plus tôt.

Les arts martiaux, pilier du développement

Nous avons tous des amis, des enfants de proches, etc. qui pratiquent ou ont pratiqué un art martial ou sport de combat a un moment de leur vie.

La base étant de combiner efficacement la force physique, les mouvements, la respiration et la concentration. C’est une combinaison efficace pour regagner confiance en soi, garder la forme et travailler sur ses limites.

Sans épiloguer sur la réelle efficacité à faire face et répondre à une agression, l’approche des arts martiaux permet d’accroître ses qualités et reflexes par un travail combiné sur le physique et le mental.

Le perfectionnement par la pratique au travers de scénarios d’auto-défense, de sparring (combat et mise en situation) permet de lever barrières et limites afin d’ancrer un renforcement de notre « capital confiance »

Au-delà de l’apprentissage de techniques et de compétences acquises, exercer un sport qui nous plait de manière régulière, avec persévérance, nous fait prendre conscience de notre corps et de ses capacités que nous pourrions mettre à profit dans des situations concrètes.

Enfin, l’assiduité et la persévérance nourrissent la progression du pratiquant par la reconnaissance au travers du système de ceintures (ou équivalent).

Accroître son expertise

Savoir prendre du recul et exercer un changement de regard sur ses capacités devient essentiel pour modifier notre comportement général.

Nous l’avons vu au travers des arts martiaux, l’enrichissement de ses compétences renforce durablement ses émotions positives telles que la fierté, gaieté et légèreté d’esprit.

Les bénéfices directs

Il n’y a pas de secret. Être bien dans sa tête et dans son corps génère l’optimisme et nous permet de relever courageusement des défis et d’agir directement sur les problèmes pour atteindre ses objectifs.

En véritable acte d’éveil, la confiance en soi nous procure l’énergie et les ressources pour aller de l’avant tout en surmontant la peur et renforce ainsi notre courage. Force, clarté et concentration mentale permettent de se détacher de routines négatives et de prendre (ou reprendre) le contrôle de la situation en sortant naturellement de sa zone de contrôle.

Ainsi, la suppression de certains blocages émotionnels en devient plus accessible et les défis du quotidien plus surmontables.

Il est désormais plus facile aisé d’atténuer la pression du quotidien et devenir maître en gestion de nos émotions, en contrôle de soi et d’épanouissement personnel. On ne peut pas parler de bénéfices sans mentionner l’influence de la pratique assidue d’un art martial (cela est également vrai pour tous sports) sur notre santé. Indéniablement, faire travailler tout le corps nous mène au-delà d’une meilleure gestion de notre poids, apparence physique et gain d’endurance, c’est aussi l’inattendue duo de circulation d’énergie et de force mentale qui nous permet de dépasser nos limites.

Pour aller plus loin

La confiance en soi est incontournable pour nous aider à surmonter les complexités du monde en constante évolution, tant dans sa vie privée que professionnelle.

Aussi, il est important de détecter très vite les signes d’une dégradation du bien-être d’un proche et de solliciter le soutien d’un professionnel et/ou d’appliquer outils et méthodes adaptées.

Les arts martiaux et sports de combat sont de véritables leviers pour une prise de contrôle du corps et de l’esprit. Ces derniers nous permettent de lever de nombreux blocages, d’établir nos propres objectifs de vie tout et d’aspirer à un épanouissement personnel durable.

Si vous souhaitez aborder ou approfondir un point en particulier n’hésitez pas me laisser un commentaire 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)
  • 5
    Partages
  • 5
    Partages
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
domkennoby
domkennoby
2 mois il y a

génial! Moi qui fais du sport (c’est un peu mon travail) et des arts martiaux depuis mon adolescence, je suis content de tomber la dessus! Jca fais 2 ans que je veux faire du JJB. Mais je dois prendre le temps de prendre le temps…

Objectif Bucket List
2 mois il y a

Très intéressant, cet article sur les bienfaits psychologiques du sport, en plus de ceux physiques et physiologiques qu’on lui connaît déjà. J’ai jamais pratiqué d’art martial, mais la pratique d’un sport collectif m’a effectivement beaucoup aidée à canaliser mes émotions 🙂

Marvin Vega
1 mois il y a

Excellent article bravo ! Je suis tout à fait d’accord que les arts martiaux sont vecteurs de confiance en soi pour ces raisons et de nombreusees autres !