Guide des cadeaux sur le mieux-être et la productivité

Celebration
Temps de lecture : 2 minutes

Acheter des cadeaux en cette période de fêtes n’est pas aussi facile que vous pourriez penser. Avec toutes les alternatives, nous pourrions facilement passer des heures et des heures à chercher le cadeau parfait. Mais le temps nous manque cruellement!

Pour vous préserver d’un travail acharné à trouver les bons cadeaux pour vos amis, votre famille et vos collègues, j’ai dressé cette liste d’idées de cadeaux des Fêtes catégorisée en “cadeaux bien-être », « Productivité » et « Les inattendus ».

Offrir un cadeau
Photo by Kira auf der Heide on Unsplash

Cadeaux bien-être

L’année 2020 reste marquée par une crise sanitaire qui s’inscrit dans la durée et devient un vrai facteur d’anxiété et de bouleversements dans nos vies respectives. C’est pourquoi j’ai souhaité proposer une sélection d’articles dont l’usage devrait nous rendre plus résilient :

Balles anti-stress : Motivation Stress Ball Assortiment, Lot de 3, Professeur Peach soulager Le Stress

Avec comme double objectifs de vous aider à relâcher le stress tout en affichant des citations motivantes.

Les quatre accords toltèques

Un incontournable ! La sagesse ancestrale des Toltèques décrite simplement par l’auteur, Don Miguel Ruiz, d’une simple citation:

« Comment allez-vous changer le monde ? En changeant votre monde. Le changement commence par vous. »

Rouleau de Massage

Un rouleau de massage permet d’améliorer votre mobilité et soulager les courbatures, très léger à emporter n’importe où.

Diffuseur d’Huiles Essentielles

Un diffuseur silencieux, apaisant construit dans des matériaux de haute qualité et de sécurité.

Productivité

S’adapter avec style est le mot d’ordre de la sélection productivité:

Agir & Réussir

Un journal de productivité pratique et efficace qui apprend à définir vos objectifs, apporte conseils et défis mensuels au travers d’un programme suivi jour après jour.

Journal Planner Pens Stylos de Couleur

Jolis stylos offrant des lignes audacieuses et expressives idéales pour la prise de notes, la conception de croquis, etc.

Bébé Groot

Trop mimi :)! Peut-être utilisé comme pot de fleur, porte-stylo ou en décoration.

Gourde, bouteille d’eau

Une bouteille de haute qualité, en acier inoxydable sans BPA, facile à transporter tout en gardant nos boissons à bonne température !

Les inattendus

Surprise
Photo by Erik Brolin on Unsplash

Il ne faut pas oublier les moins chanceux, c’est pourquoi je mentionne ci-dessous 2 actions pour sensibiliser vos enfants ou tout simplement apporter un peu de baume au cœur au plus démunis :

Transformer un cadeau en don ou investir moins dans les cadeaux et donner la différence à une association

Vous pouvez offrir à quelqu’un un don fait en son nom pour une association ou tout simplement réduire la somme que vous consacrez aux cadeaux pour vos proches et donner la différence à une association

Adopter un animal auprès d’un organisme agréé (SPANC en NC, SPA en France, etc.) ou d’une association

De très nombreux animaux sont à adopter. En donnant un second foyer à ces animaux délaissés, vous feriez une bonne action

5 façons de récupérer rapidement après une blessure d’entrainement

Succès
Temps de lecture : 4 minutes

Nous sommes très nombreux à pratiquer une forme d’art martial, pour construire son estime et/ou confiance en soi ou pour se sentir plus « armé » en cas d’agression. Certains y voient la possibilité de développer ses capacités physiques et d’améliorer sa santé cardiovasculaire.

Tous ces bénéfices contribuent à une meilleure hygiène de vie et à la prévention de la dégénérescence et l’apparition de certaines maladies.

Mais alors que se passerait-il en cas de blessures ou douleurs chroniques ? Comment continuer à s’entraîner si vous êtes blessé?

Les conseils suivants visent à vous permettre de continuer de s’entraîner sans aggraver la blessure ni prolonger le temps de récupération.

Les blessures prennent du temps à guérir, il est donc essentiel de ne pas précipiter le processus. Cela dit, vous pouvez suivre un certain nombre d’étapes afin d’optimiser votre récupération. Les blessures sont de nature différentes avec des niveaux de gravité variables. Alors rapprochez-vous de votre médecin avant de tenter quoi que ce soit de nouveau.

Ecoutez votre médecin et apprenez tout ce que vous pouvez concernant votre blessure

Il est probable que votre médecin ait suggéré de la rééducation et/ou du suivi. Possiblement complémenté par une prescription médicamenteuse. Assurez-vous de comprendre la dynamique autour du traitement (rééducation, médicaments, physiothérapie, etc.) et d’appliquer scrupuleusement les différentes étapes et posologies.

Rééducation
Photo by Annie Spratt on Unsplash

Tout médecin devrait être un nutritionniste et pratiquer une véritable nutrithérapie. Jean-Claude Rodet

En parallèle, il est crucial de bien connaître sa blessure afin de mieux identifier vos limitations physiques et ainsi ajuster le type et intensité de vos entraînements.

Apprenez ce que vous pouvez sur les os, muscles tendons ou ligaments, etc. en lien avec votre blessure.

Pour certains d’entre nous, manquer ne serait-ce qu’une séance régulière peut avoir un effet destructeur sur sa santé mentale. Manquer un entrainement peut donner l’impression de perdre un morceau de soi. Reconnaître que nous pourrions nous sentir déprimé et que seul le temps nous permettra de remonter la pente est déjà une très grande étape.

Pour minimiser ces effets adverses, il ne faut pas hésiter à rencontrer vos amis en dehors d’un dojo ou de votre club sportif et passez du temps sur d’autres activités qui vous font du bien.

N’ignorez pas votre blessure et récupérez plus rapidement

Notre corps à la capacité de se soigner pratiquement seul à partir du moment où nous respectons la règle de base : SE REPOSER

Repos
Photo by Vu Thu Giang on Unsplash

Dans la quasi-totalité des blessures, le repos reste l’ingrédient essentiel pour une récupération optimale et la plus rapide possible. Cela est particulièrement vrai dans les premières heures et jours de l’arrivée de la blessure.

Ne pas respecter cette règle peut conduire à l’apparition de blessures chroniques. Une zone fragilisée peut même faciliter une dégradation de ses capacités physiques par un enchaînement de blessures.

Ecoutez votre corps, une douleur n’est jamais anodine.

« Soignez » votre alimentation et hydratez-vous

Si votre hygiène alimentaire était adaptée à l’intensité de vos entraînements il est fort probable qu’il faille ajuster votre alimentation en cas de blessure.

Alimentation
Photo by Anna Pelzer on Unsplash

La suralimentation peut entraîner des problèmes plus profonds tels qu’une baisse d’estime de soi, alors assurez-vous d’adapter votre alimentation autant que vous le pouvez. Mangez sainement pour garder le moral !

Le sucre et un excès de glucides réduisent la capacité de notre corps à se réparer et augmentent les risques d’inflammation, facteurs de dégradation lors du processus de récupération.

L’apport d’eau dans le corps devient capital puisque des cellules bien hydratées se régénèrent deux fois plus vite que des cellules déshydratées.

Hydratation
Photo by Mae Mu on Unsplash

Le maintien d’un poids santé et d’un apport nutritionnel équilibré pendant que vous êtes blessé facilitera également un prompt retour à l’entraînement.

Échangez régulièrement avec votre médecin traitant

Avant de reprendre n’importe quelle forme d’entrainement, veillez à échanger avec votre médecin, kiné… Eviter ainsi de vous faire encore plus mal. Ne vous reposez pas uniquement sur les conseils de votre instructeur ou coach.

Demandez aux professionnels de santé ce qu’ils préconisent comme exercices pour chaque phase de rétablissement. Pour cela, spécifiez votre activité sportive ou martial pour qu’ils puissent vous apporter les modifications appropriées dans vos entraînements.

Associez votre instructeur ou coach dans ces échanges pour établir un planning d’entraînements adapté.

Continuez à vous entraîner: techniques et entraînements à prioriser pour une récupération rapide

Tous les exercices, techniques et entraînements focalisant sur la respiration et méditation sont à favoriser.

En effet, ils permettent de réduire son niveau de stress plus efficacement tout en optimisant l’oxygénation du corps.

En complément, c’est le moment de travailler sur sa cohérence cardiaque !

 

Bon rétablissement 🙂

 

5 minutes chrono pour arrêter de stresser et rester zen

Restez Zen!
Temps de lecture : 6 minutes

Vous souhaitez être plus détendu au travail ou dans la vie personnelle? Savoir mieux gérer la pression? Être plus zen est à la portée de tous!

Même si la pratique quotidienne de méditation est prouvée comme étant très efficace, d’autres outils et méthodes simples peuvent aider à retrouver le calme dans l’œil du cyclone.

Dans cet article, inspiré de l’ouvrage 2H chrono pour arrêter de stresser et rester zen (de Diana Barthélemy-Clouwaert), je livre conseils et exercices pratiques pour apprendre à se détendre :

  • Travailler notre respiration pour nous apaiser
  • Déclencher les périodes de calme
  • Adopter une posture corporelle plus reposante
Méditation
Photo by Samuel Austin on Unsplash

Respirez, y’a rien à voir

Le numéro 1 des outils disponibles sans restriction, d’une simplicité redoutable et d’une efficacité vitale : notre RESPIRATION.

Sans elle, et bien rien n’est possible, en tout cas pas bien longtemps. Nous l’utilisons sans faille chaque seconde de notre vie. Elle est synonyme de vie et de mort, mais pas que…

Je respire, tu respires … Le bien-être au bout du souffle

Pour notre bien-être, soyons technique. L’oxygène, qui circule dans notre corps lors de chaque inspiration, est capté par nos globules rouges et vient nourrir nos cellules.

Cet apport génère environ 90 % de notre production d’énergie contre 10 % par l’alimentation et l’eau ! Cela dit, bien s’alimenter maximise les petits pourcentages restants, alors ne négligez pas votre hygiène alimentaire.

Notre cerveau est un très gros consommateur d’oxygène et utilise en moyenne 20 % des ressources en oxygène du corps humain. La proportion reste-elle la même en fonction de la taille de nos têtes? J Je vous laisse méditer…

Sachant cela, une respiration optimale constitue la première étape essentielle pour un équilibre intérieur.

Workout respiratoire, sans salle gym

L’inspiration gonfle nos poumons se gonflent sous l’effet de l’air grâce au diaphragme, un muscle qui s’abaisse à l’inspiration puis se relâche à l’expiration. Inversement, le ventre, se gonfle à l’inspiration et se dégonfle à l’expiration. Tout ce mécanisme se déroule de manière automatique.

Une situation de stress chamboule toute cette dynamique et peut modifier le mécanisme : petites respirations saccadées avec le risque de voir son diaphragme se bloquer. Il est même possible d’inverser sans le vouloir le mouvement respiratoire : on rentre le ventre à l’inspiration pour le relâcher à l’expiration.

L’ingéniosité du corps humain nous permet d’agir directement et consciemment sur notre respiration ! Vous voyez maintenant ou je veux en venir, travailler sa respiration permet d’atténuer notre niveau de stress.

Respiration
Photo by Motoki Tonn on Unsplash

S’apaiser en un souffle

Si vous pratiquez la méditation vous savez que d’inspirer plus profondément nous stimule en activant la branche sympathique de notre système nerveux autonome. Waaahouuu ça devient sérieux.

En parallèle, nos longues expirations nous apaisent par activation de la branche parasympathique de notre système nerveux.

Faite-le ! Allongez vos expirations pour vous calmer rapidement.

Mettre son cœur en cohérence

Des recherches prouvent qu’un état de stress diminue la variabilité cardiaque, c’est-à-dire l’intervalle entre deux contractions. Une variabilité élevée indique une bonne capacité immédiate d’adaptation du cœur aux sollicitations.

Pour renforcer cette adaptabilité rien de mieux que la pratique de la cohérence cardiaque.

Faite-le ! Adoptez un rythme respiratoire de 5 secondes à l’inspiration et de 5 secondes à l’expiration, pendant 5 minutes. Ceci permettra de synchroniser votre cœur et votre respiration : on appelle cela la résonance cardiaque, une méthode très efficace pour gérer le stress.

Le training autogène de Schultz

Pouvoir se détendre très rapidement devient un atout essentiel à notre bien-être. L’une des méthodes les plus efficaces, et pourtant peu connue du grand public, est le training autogène de Schultz.

La méthode

En 1905, le docteur Johannes Schultz, élabore une méthode de relaxation par autodécontraction concentrative.

Au départ, le docteur pratique l’hypnose pour permettre à ses patients d’expérimenter un état de décontraction bénéfique et de calme intérieur profond, similaire au sommeil. Tous ses patients remontent immanquablement des caractéristiques communes : sensation de chaleur et de lourdeur, conscience des battements du cœur et de la respiration. C’est de là que le docteur élabore sa méthode d’auto-conditionnement : le « training autogène de Schultz » (ou T.A.S.).

La pratique du training autogène de Schultz permet d’atteindre un calme intérieur profond, parfois appelé l’équilibre neurovégétatif optimal.  Saviez-vous que, pour optimiser leur récupération physique, de nombreux sportifs de haut niveau utilise cette méthode en conjonction de leur entraînement physique ?

« Training autogène », mode d’emploi

Le « training autogène de Schultz », par son efficacité à nous plonger rapidement dans un niveau de relaxation très proche du sommeil, agit comme une sorte d’interrupteur de calme actionnable selon nos besoins.

Comme son nom officiel l’indique, le « training autogène de Schultz », cette méthode indique clairement la couleur : il faut s’entrainer!

La pratique de la méthode Schultz en 5 étapes:

  1. Choisissez un endroit confortable, ou vous vous y sentez bien et installez-vous confortablement
  2. Fermez les yeux
  3. Répétez intérieurement la formule intentionnelle suivante: « Je suis totalement calme » (vous pouvez également y associer un mot ou une image qui évoque le calme pour vous)
  4. Ensuite, répétez« Mon corps est lourd, mon corps est chaud, mon cœur bat, ma respiration est libre, mon plexus solaire est chaud, mon front est frais »
  5. Apprenez ces phrases par cœur et tentez l’expérience. Si vous voyez une image ou si vous ressentez toujours une même sensation qui vous calme, votre interrupteur de calme est prêt.

N’oubliez pas que notre capacité à vite se relaxer est un apprentissage progressif. N’hésitez pas non plus à solliciter un professionnel pour aller plus loin dans la démarche. L’action prime sur la perfection, l’important est de se lancer!

En complément, il est important d’être en permanence à l’écoute de son corps et particulièrement en respectant le repos qui lui est nécessaire. Notre horloge biologique est programmée pour s’éveiller avec le jour et s’endormir le soir (le « cycle circadien ») en sécrétant notamment l’hormone du sommeil entre 21H et 7H du matin

Course à pieds
Photo by Jenny Hill on Unsplash

Le corps, partenaire de la lutte contre le stress

Notre corps est le plus fidèle de nos alliés, il faut donc l’écouter et en prendre soin continuellement.

Notre allié privilégié

Et si nous écoutions notre corps même lorsque celui-ci nous indique que tout va bien. Et si cela était la clé d’une bonne santé ?  Votre bonne santé dépend de sa faculté de récupération, le repos et une bonne hygiène de vie sont à privilégier.

Soigner nos positions corporelles

La verticalité est une position de repos pour notre corps. Debout, le diaphragme masse plus efficacement les viscères et les poumons se remplissent plus amplement avec le plexus solaire (sous le sternum) détendu. Assis, position qui n’est pas naturelle, il est nécessaire de bien ajuster sa chaise ou fauteuil, de maintenir ses genoux plus bas que le bassin et à garder le dos droit. Il est essentiel de se lever régulièrement et de nous étirer.

Déstresser par l’automassage

Un massage même partiel permet de diminuer le stress et de nous apaiser. L’important est qu’il est très facile de pratiquer l’automassage !

En voici quelques formes :

  • Posez vos coudes sur le bureau, lissez votre front du centre vers les tempes, puis massez vos arcades sourcilières, vos pommettes, et enfin vos joues.
  • Lissez votre visage vers les oreilles, puis autour de votre bouche.
  • Massez la mâchoire inférieure, la nuque et les trapèzes.

Rajouter à cela une dose d’étirements pour compléter la routine!

Un petit rappel sur l’épuisement professionnel qui provient principalement du fait que le corps s’est suradapté et a compensé les excès qu’on lui a imposés. S’en prévenir consiste à écouter les messages de son corps, à titre d’exemple quand nos yeux tombent de sommeil, lutter est déjà une suradaptation.

Feet massage
Photo by Billie on Unsplash

 

 

D’autres pratiques contre le stress

Il existe de nombreuses pratiques bénéfiques pour le corps et qui permettent de lutter contre le stress :

Le Yoga, Tai-Chi-Chuan, la Sophrologie, le Qi-qong… dans toutes les formes il s’agit d’allier le corps et l’esprit par une combinaison de postures, pratiques respiratoires et de techniques méditatives. Il est important d’ajouter dans nos routine la pratique d’une activité sportive au moins une fois par semaine

Comment surmonter l’échec

Temps de lecture : 6 minutes

Dans le cadre d’un évènement inter-blogueurs initié par Shirley du blog « Grandir avec plaisir », je partage avec vous l’article que j’ai décidé de rédiger autour du thème « ce conseil qui m’a permis de surmonter mes échecs ».

Je vous invite également à déguster un article complémentaire sur la manière d’exprimer nos 4 grandes émotions.

Bienvenue sur l’Art de Vaincre ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute acquérir le “Kit du Sport et Aventuriers du quotidien” qui apporte des solutions d’organisation à tout les adeptes d’activités sportives… mais pas que!
Pour cela, utilisez le formulaire en bas de page pour télécharger le Kit gratuitement !

Victoire
Photo by Attentie Attentie on Unsplash

L’échec surprise

Plus on s’élève et plus dure sera la chute. Proverbe chinois

Comment surmonter l’échec et le transformer en réussite?

L’effet Karaté kid

Sportif convaincu, je me souviens d’un moment de déception d’un Karatéka de mon club dans les années 2000. Lors d’un championnat de Karaté semi-contact en Australie, il est monté sur le tatami avec la certitude de faire voler en éclat tout espoir de victoire à son adversaire.

La chute

En totale surprise, ce Karatéka s’est vu prendre la plus foudroyante « raclée » : dès les premières secondes, le tskuki shodan de son adversaire (coup de poing direct au niveau poitrine) est venu percuter son menton sans retenu et l’a littéralement fait vriller sur lui-même pour retomber à plat sur le tatami. Défaite cinglante.

L’adversaire a finalement été disqualifié mais la fierté de notre compère en avait pris un gros coup et il n’a pas pu disputer le reste de la compétition.

La morale

Il ne s’agissait pas véritablement d’un échec mais pour ce combattant cela a été vécu comme tel.

Notre professeur, alors 5ième Dan, déclara en toute simplicité de « ne jamais sous-estimer son adversaire » … même si nous l’avions en tête, nous avions été témoin de son ignorance.

C’était il y a 15 ans et depuis je l’étends plus largement à toute les facettes de la vie : ne jamais sous-estimer l’adversité.

Mais alors, qu’est-ce qu’un échec ?

100% des choses qu’on ne tente pas échouent. Wayne Gretzky

Dans mon exemple ci-dessus, il s’agissait d’un sentiment d’échec, une notion négative, et non pas d’un échec à proprement parler.

L’échec se définit comme un « résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, manque de réussite » (Dictionnaire Larousse)

Ce qui était perçu comme un échec aurait très bien pu, et cela aurait été souhaitable, être pris comme de l’expérience et donc intrinsèquement devenir plus surmontable.

Cette approche aurait même pu servir de moteur de motivation. C’est la même chose que ce que le dicton « voire le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide » nous enseigne.

L’échec vs. L’Opportunité : un combat contre l‘obstination

Ce qui différencie les gens ordinaires de ceux qui connaissent la réussite, c’est la perception de l’échec et la façon dont ils y réagissent.  John C. Maxwell

Optimisme
Photo by Ahmed Zayan on Unsplash

Pour déjouer les échecs il s’agit de faire un peu de gymnastique cérébrale. Oubliez les échecs et célébrons le petit nouveau : l’opportunité

Nous avons tous, à un moment ou un autre entendu, lors d’échanges sur le développement personnel et professionnel, qu’un échec n’est rien d’autre qu’une opportunité.

Cette perception proviendrait de la manière dont nous visons la vie.

Posons-nous la question suivante :  sommes-nous plutôt pessimistes ou optimistes ?

Vous comprenez déjà que selon notre état d’esprit le défi à relever sera vécu totalement différemment. Très clairement, la manière dont nous allons appréhender et réagir à la situation sera radicalement distincte.

Pour le pessimiste, si les choses ne se passent pas bien, son petit monde s’effondre et il en devient très difficile de se relever.

A contrario, pour l’optimiste, face à un défi, il prend du recul, surmonte l’échec et œuvre à ajuster ou modifier ce qu’il faut pour éviter qu’il ne se reproduise.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille

Notre plus grande gloire n’est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. Confucius

 

Challenges de la vie
Photo by Matthew T Rader on Unsplash

Il ne fait aucun doute que la vie mérite d’être célébrer à chaque instant, mais il faut toujours être prêt à affronter l’adversité et les défis.

Une vie vécue sans embûches ne prépare pas complément une personne à ce qui l’attend. Les difficultés mettent à rude épreuve notre courage, patience, persévérance et notre vrai caractère souvent bien dissimulé. L’adversité et les difficultés nous rendent forts et nous préparent à affronter les défis de la vie avec plus de sérénité.

Les des défis de la vie doivent être affrontés et surmontés. Ceux et celles qui les acceptent et réussissent trouveront le vrai sens de la vie.

La voix du Sage

Appréciez d’échouer, et apprenez de l’échec, car on n’apprend rien de ses succès. Dyson

L’échec est le fondement de la réussite Lao-Tseu

Le conseil presque logique et tellement simple relevé par notre Sensei qui consiste à ne jamais sous-estimer son adversaire n’a alors été qu’un catalyseur entre ce que l’on pense savoir et ce que l’on apprend de nos expériences.

In fine, ce conseil n’a probablement pas transformé ma perception des choses mais a éclairci ma compréhension sur la méthode à adopter pour mieux appréhender la vie en générale.

Depuis ce temps, je conseille souvent d’ajuster et d’intégrer la roue de Deming (Plan-Do-Check-Act), initialement orientée pour les entreprises, dans son approche personnelle :

Cycle PDCA

Allons maintenant un peu plus en détails sur cette adaptation :

  1. Planifier : il s’agit d’une étape essentielle afin de d’identifier et de rendre disponible toutes les ressources requises pour développer la ligne d’actions à mener pour atteindre ses objectifs.
  2. Développer : cette étape consiste à se mettre en mouvement, adopter un état d’esprit positif. Il est recommandé d’agir par petits blocs (objectifs atteignables). Ex. avant de gagner un combat National je commence par gagner un titre dans mon club
  3. Contrôler : ou plutôt évaluer ses actions. Nous devons nous poser certaines questions, comme par exemple, sur ce qui a bien fonctionné, quels ont été mes progrès, quelles seraient mes prochaines actions.
  4. Ajuster : enfin, une fois les axes d’amélioration identifiés, nous continuons à agir en repartant de la phase de planification

Autrement dit, chercher à continuellement s’améliorer est une véritable philosophie qui n’a pour but que de nous aider à prendre contrôle sur nos choix et nos vies.

Essager - Echec - Succes

S’améliorer continuellement

Adopter de bonnes habitudes

Je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. Thomas Edison

Succès
Photo by Jordan Donaldson | @jordi.d on Unsplash

Accepter ses émotions

La meilleure option est d’accepter l’échec », même si cela peut être douloureux un moment, plutôt de le rejeter et faire l’autruche. De cette manière, il s’effacera plus facilement et l’inconfort associé durera moins longtemps.

Toujours se rappeler que nous ne sommes pas l’échec. Ne pas rentrer dans ce cercle d’autodestruction qui ne fera rien d’autre que de vous empêcher de « grandir ». Ce sur quoi nous avons échoué aujourd’hui n’a aucune raison de devenir systématique.

Rester optimiste pour surmonter l’échec

Il est essentiel de rester constructif et d’apprendre de cette situation en se posant les bonnes questions : quelle est la grande leçon de cet incident ? comment aurais-je pu éviter qu’est-ce que je peux faire différent si cette situation se représente ? L’essentiel étant de clairement identifier tous les aspects positifs d’une situation difficile ou d’un échec et d’établir un plan d’action. Ce plan d’action peut être abordé par décomposition des différentes étapes qui nous ont conduits à l’évènement et d’apposer des garde-fous sur chacune d’elles.

Agir immédiatement sur votre plan d’action

Contrairement au besoin de prendre le temps d’accepter ses émotions il est important d’appliquer le plan d’action rapidement. En effet, agir va nous permettre de surmonter cette situation beaucoup plus rapidement en nous autorisant à nous projeter dans l’avenir.

Définir des objectifs réalistes (et réalisables)

Il y a de nombreuses références sur les objectifs S.M.A.R.T. Nul besoin  d’aller trop loin dans la démarche mais il faut s’assurer que les actions entreprises donneront plus de chances au succès. Il est peut être utile de se tourner vers des amis pour mesurer le réalisme de ses propres objectifs.

Visualiser son succès

Il faut pour cela s’imaginer avoir complètement atteint son objectif principal en y retraçant chaque étape et en mettant à jour tous les obstacles possibles. Tout comme de l’ingénierie inversée cela permet de mentalement passer en revue tous les points de blocages possibles en imaginant les avoir surmonté. Cet exercice vous fera réaliser rapidement si votre objectif est atteignable, et, le cas contraire, vous permettra de l’ajuster

Et vous? qu’est-ce qui vous a marqué ou donné envie de vous relever? Laissez-moi un commentaire plus bas 😉

Améliorer sa qualité de vie avec le Jujitsu brésilien

Temps de lecture : 3 minutes

En résumé, j’ai commencé mon Défi de Jujitsu brésilien depuis 40 jours et souhaite mettre en avant les bienfaits sur notre qualité de vie.

La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.

Martin Luther King

Le choix du club

Cette étape est très importante. Parce que l’on va passer énormément de temps dans le club il faut absolument bien s’y sentir.

Coringa Jujitsu
Coringa Jiu-Jitsu

par ailleurs, il ne faut pas hésiter a se renseigner avant de s’inscrire et, si possible, faire un cours d’essai. Naturellement, le club ou dojo doit partager et véhiculer les mêmes valeurs.

Pour mon défis le choix était vite fait. En effet, il n’y a pas beaucoup de club de Jujitsu en Nouvelle-Calédonie et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le Coringa Jujitsu Nouméa animé par le professeur Fabrice Frédéric Girot (Ceinture Noire 3ème Degré de Jiu-Jitsu Brésilien certifié IBJJF

Les premiers jours

Je sortais d’une semaine d’une petite grippe et côté cardio cela n’était pas top. Il n’est pas facile de mettre ses acquis de côté et sortir de sa zone de confort. Heureusement, l’accueil du club m’a très vite fait tout oublier me permettant de rentrer sereinement dans le vif du sujet.

Nous avons passé en revue des techniques d’amenées au sol (leg et leg drag, sprawl et contrôles). Mais aussi de gardes et passages de gardes (half, full, etc.). Sans oublier certaines clés (bras et jambes), de points de pression et contrôles latéraux…

Les cours sont techniquement très riches et offrent tout le temps nécessaire pour assimiler les diverses séquences et points essentiels.

Pour finir, le fait de terminer chaque sessions par du combat souple permet de pratiquer et d’ajuster immédiatement les nombreuses techniques présentées au fil de l’eau.

De réels bénéfices

Succinctement, il s’agit de 17 heures de Jujitsu, réparties sur 40 jours. J’en ai profité pour me lancer un défi complémentaire de jeûne intermittent 16-8 (16 heures de jeûne de 20h à 12h le lendemain), 5 jours sur 7.

Les résultats sont très satisfaisants. Concrètement j’ai perdu 1,5 kilos sans effort.

En complément, chaque cours de Jujitsu se termine par une séance de “sparring”, du combat libre et souple permettant de travailler diverses techniques tout en améliorant le cardio.

Pour effectuer un suivi rapproché je me suis discipliné a noter le détails lors de chaque sessions sur un fichier:

Suivi des entrainements de Jujitsu

Mon prochain objectif est dors et déjà d’atteindre mon poids de forme de 68 kilos… que je ne fais plus depuis 20 ans 😉

La progression

Le 3 août j’ai eu la formidable surprise de voir mes efforts récompensés en recevant ma 1ière barrette!

En effet, j’en ai été très heureux, et cela a eu l’effet d’un méga boost. Clairement je vais donc continuer de plus belle et de me donner a fond pour aller le plus loin possible.

Ceinture JJB 1 barrette
La 1ière barrette sur ceinture de JJB

Au delà des passages de grade, il s’agit bien d’apprendre a se connaitre soi-même et de devenir un Homme meilleur.

Je vous dis à dans un mois!

N’oubliez pas de me laisser un commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir 😉

La confiance en soi par le physique et le mental pratiqués dans les arts martiaux

Temps de lecture : 4 minutes

Que l’on soit intimidé, mal dans sa peau ou réservé le manque de confiance en soi en est sûrement la cause. Heureusement il y a de nombreuses méthodes qui permettent d’harmoniser la communication entre le corps et la volonté en passant par le développement physique et mental.

Pour cela, la pratique des arts martiaux permet de renforcer notre « capital confiance » ainsi que de déployer l’énergie et les ressources nécessaires pour aller de l’avant

La confiance en soi, un pilier de notre progression

« Avoir confiance en soi c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités » – psychologies.com

La confiance en soi
Les ingrédients de la confiance en soi

D’après la psychothérapeute Isabelle Filliozat, la confiance en soi se repose sur 4 piliers :

  1. Le développement d’une sécurité intérieure
  2. L’affirmation de ses besoins
  3. L’acquisition de compétences
  4. La reconnaissance par les autres

En effet, Il faut apprendre à se connaitre et s’accepter pour ne pas se remettre en question continuellement.

De plus, C’est une progression constante qui est particulièrement structurante pendant la période d’adolescence avec la famille et parents qui jouent un rôle déterminant.

Cela dit, rien n’est acquis et il faudra être vigilant pour que les épreuves de la vie ne déconstruisent pas le travail accompli.

Les facteurs déstabilisants

Il n’est pas facile d’acquérir et de renforcer sa confiance et son estime de soi pour agir directement sur les problèmes. Par contre, de nombreux facteurs déstabilisants peuvent à tout moment venir ébranler notre l’équilibre. Parmi ces derniers, il en existe de bien fâcheusement populaires…

Le harcèlement scolaire

lire aussi mon article sur le harcèlement

Devenir la cible parfaite des « bullies », subir des humiliations et des violences physiques et verbales ne doit pas être une fatalité.

C’est un thème qui, sans étonnement, suscite la réaction à tous niveaux, que ce soit par des lois et dispositifs en milieu scolaire ou par des méthodes et programmes pour apprendre à y faire face.

Je vous invite d’ailleurs à lire les conseils et techniques pour se protéger ainsi que les autres.

Une éducation maladroite

Lorsque nous passons autant de temps à partager nos vies il est important que les valeurs essentielles soient véhiculées.

En effet, élever son enfant avec amour et respect, en définissant des règles appropriées et en communiquant clairement nos attentes aura un tout autre effet et conséquence que l’inverse.

Ne pas respecter cette règle peut amener à déclencher une spirale descendante de médiocrité et d’irresponsabilité.

De même, surprotéger ses enfants pourrait faire barrage au développement de l’enfant qui sous-estimerait ses ressources et ne saurait potentiellement pas faire face à certaines situations.

Il n’est pas rare non plus qu’un excès de timidité, de réserve et l’incapacité à faire des choix deviennent la norme chez les plus jeunes, signe distinctif d’une coupure de communication entre le corps et la volonté.

Ce manque de confiance grandissant requiert une veille active de l’entourage et en particulier des parents pour agir au plus tôt.

Les arts martiaux, pilier du développement

Nous avons tous des amis, des enfants de proches, etc. qui pratiquent ou ont pratiqué un art martial ou sport de combat a un moment de leur vie.

La base étant de combiner efficacement la force physique, les mouvements, la respiration et la concentration. C’est une combinaison efficace pour regagner confiance en soi, garder la forme et travailler sur ses limites.

Sans épiloguer sur la réelle efficacité à faire face et répondre à une agression, l’approche des arts martiaux permet d’accroître ses qualités et reflexes par un travail combiné sur le physique et le mental.

Le perfectionnement par la pratique au travers de scénarios d’auto-défense, de sparring (combat et mise en situation) permet de lever barrières et limites afin d’ancrer un renforcement de notre « capital confiance »

Au-delà de l’apprentissage de techniques et de compétences acquises, exercer un sport qui nous plait de manière régulière, avec persévérance, nous fait prendre conscience de notre corps et de ses capacités que nous pourrions mettre à profit dans des situations concrètes.

Enfin, l’assiduité et la persévérance nourrissent la progression du pratiquant par la reconnaissance au travers du système de ceintures (ou équivalent).

Accroître son expertise

Savoir prendre du recul et exercer un changement de regard sur ses capacités devient essentiel pour modifier notre comportement général.

Nous l’avons vu au travers des arts martiaux, l’enrichissement de ses compétences renforce durablement ses émotions positives telles que la fierté, gaieté et légèreté d’esprit.

Les bénéfices directs

Il n’y a pas de secret. Être bien dans sa tête et dans son corps génère l’optimisme et nous permet de relever courageusement des défis et d’agir directement sur les problèmes pour atteindre ses objectifs.

En véritable acte d’éveil, la confiance en soi nous procure l’énergie et les ressources pour aller de l’avant tout en surmontant la peur et renforce ainsi notre courage. Force, clarté et concentration mentale permettent de se détacher de routines négatives et de prendre (ou reprendre) le contrôle de la situation en sortant naturellement de sa zone de contrôle.

Ainsi, la suppression de certains blocages émotionnels en devient plus accessible et les défis du quotidien plus surmontables.

Il est désormais plus facile aisé d’atténuer la pression du quotidien et devenir maître en gestion de nos émotions, en contrôle de soi et d’épanouissement personnel. On ne peut pas parler de bénéfices sans mentionner l’influence de la pratique assidue d’un art martial (cela est également vrai pour tous sports) sur notre santé. Indéniablement, faire travailler tout le corps nous mène au-delà d’une meilleure gestion de notre poids, apparence physique et gain d’endurance, c’est aussi l’inattendue duo de circulation d’énergie et de force mentale qui nous permet de dépasser nos limites.

Pour aller plus loin

La confiance en soi est incontournable pour nous aider à surmonter les complexités du monde en constante évolution, tant dans sa vie privée que professionnelle.

Aussi, il est important de détecter très vite les signes d’une dégradation du bien-être d’un proche et de solliciter le soutien d’un professionnel et/ou d’appliquer outils et méthodes adaptées.

Les arts martiaux et sports de combat sont de véritables leviers pour une prise de contrôle du corps et de l’esprit. Ces derniers nous permettent de lever de nombreux blocages, d’établir nos propres objectifs de vie tout et d’aspirer à un épanouissement personnel durable.

Si vous souhaitez aborder ou approfondir un point en particulier n’hésitez pas me laisser un commentaire 🙂

Se prémunir du cyberharcèlement

Temps de lecture : 3 minutes

Dans des précédents articles je parle d’actions concrètes pour se protéger soi-même ou les autres du harcèlement scolaire.

Qu’est-ce que le cyberharcèlement?

L'accès à l'internet depuis sa chambre
les usages de l’internet

On appelle cyberharcèlement le harcèlement en-ligne, via Internet (au travers de réseaux sociaux, de forums mais aussi de jeux vidéos multijoueurs ou blogs…)

Tout comme pour le harcèlement, le cyberharcèlement est également puni et consiste à tenir des propos ou d’avoir des comportements répétés ayant pour but ou effet une dégradation des conditions de vie de la victime mais au travers de canaux digitaux (via des commentaires, partages d’images, etc.), qu’ils soient publics ou privés.

Cette forme de violence est malheureusement fréquente chez les jeunes adolescents. Dès lors, il est préférable de prévenir des dangers d’internet très tôt.

Comprendre le temps passé sur les écrans

Netflix
Le streaming

Tout d’abord, il est nécessaire de bien comprendre le temps passé sur les écrans. Pour cela des outils ou méthodes existent.

On peut par exemple activer la fonction “Temps d’écran” sur un iPhone après avoir rajouté ses enfants dans la catégorie “Famille” (me contacter par le formulaire de contact ou me laisser un commentaire si vous souhaitez plus d’informations.

Il est possible également de noter tout simplement le temps passé sur une feuille en utilisant un chronomètre.

Le temps passé devant les écrans influence la qualité du sommeil, la concentration et la créativité.

Il existe bien d’autres outils et méthodes pour atteindre cet objectif sur lesquels j’écrirai un article si vous le souhaitez. Alors n’hésitez pas a me laisser un commentaire en bas de cette page.

Filtrer le contenu

Ordinateur portable

Le temps d’écran doit être sous contrôle mais le filtrage du contenu est critique.

En effet, il est primordial que ce que regarde l’enfant soit adapté à son âge. Pour cela, il faut activer le contrôle parental sur les ordinateurs, smartphones, tablettes et télévisions.

Les jeux vidéos doivent également être bien sélectionnés. Les étiquettes ou badges indiquent clairement les catégories d’âges et types de contenus, ne les ignorez pas et encadrez bien les achats et téléchargements.

En France, le pictogramme PEGI est inscrit de manière claire et lisible sur chaque jeu vidéo.

La règle des 10 pour vivre l’internet en toute sécurité

10 règles fondamentales à prendre en compte pour garantir un usage de l’internet en toute sécurité:

  1. Laissez l’ordinateur dans la pièce principale
  2. Faite attention au temps d’écran
  3. Respectez l’âge indiqué pour les jeux vidéos, les vidéos, films et applications téléchargées
  4. Ne pas donner son nom, adresse, nom de son école, son numéro de téléphone ou email sans en parler à ses parents
  5. Choisir des mots de passe robustes
  6. Garder ses mots de passe secrets en ne les partageant pas
  7. Etre vigilant de ce que l’on publie en ligne, particulièrement les photos et vidéos
  8. Ne pas parler aux inconnus ni ouvrir les emails de personnes que l’on ne connais pas
  9. Restreindre l’usage de webcam sur les chats
  10. L’âge minimum pour créer un compte sur les réseaux sociaux est 13 ans

Le dernier mot

Le cyberharcèlement est très difficile à contrôler car trop souvent les personnes mal intentionnées se cachent derrière des pseudos et sont difficilement identifiables.

Alors il faut se méfier des personnes que l’on ne connait pas et de tout contenu non approprié à l’âge de l’enfant.

Même si le risque zéro n’existe pas, appliquer et assimiler la règle des 10 permettra de connaître et d’éviter la plupart des dangers qui nous guettent sur internet.

Maintenant, nous sommes des milliards d’internautes et la grande majorité sont des personnes bienveillantes.

Happy internet 😉

Café internet
L’internet partout, en toute sécurité

On a testé le programme Gracie Bullyproof pour vous!

Temps de lecture : 4 minutes

De quoi parle t’on?

Le programme “Gracie Bullyproof” a pour objectif d’inculquer à nos enfants une confiance inébranlable afin d’être capable de faire face aux harceleurs sans utiliser de violence.

Il s’agit d’apprendre à nos enfants à utiliser l’assertivité verbale ainsi que d’autres  techniques d’autodéfense non violentes pour préserver son intégrité physique en cas d’agression.

L’essentiel étant de préparer nos enfants à se défendre contre les “bullies” sans en devenir un.

La méthode se compose en trois volets interdépendants:

  1. Sensibilisation accrue
  2. Une confiance en soi inébranlable
  3. Agir de manière responsable

En complément, 5 règles d’engagements sont régulièrement répétées (à chaque fin de session):

  1. Évite le combat à tout prix
  2. En cas d’attaque physique, défends-toi
  3. En cas d’attaque verbale, suis les trois étapes en T (parle, dis, plaque)
  4. Ne jamais donner de coup de poing ou de pieds au harceleur, établis le contrôle et négocie
  5. Lors des soumissions, utilise un minimum de force et négocie.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel.

En complément je vous invite à consulter mes autres articles sur le même thème:

Pour qui?

C’est un programme qui s’adresse tout particulièrement au 5-12 ans. Au delà, un programme plus élaboré et complet nous est proposé: Gracie Combatives Jr.

Contrairement à nos attentes, ce programme est entièrement disponible en ligne, passages de grade inclus. Personnellement j’avais également opté pour la version DVD:

En ligne tu dis? et l’efficacité dans tout cela?

C’est là tout le génie de cette méthode… les parents! et oui, nous quoi. Non seulement nos petits ninjas vont apprendre à se forger une réelle confiance en eux mais nous allons créer une vraie dynamique de rapprochement.

Comment se programme est présenté?

Sous forme de jeux, nous (les parents) pourrons représenter le menaçant crocodile, le terrifiant géant, le malin serpent… 😉

Ci-dessous la liste complète des 10 techniques qui sont à répéter jusqu’à leur maîtrise et ce pour progresser dans les ceintures:

  1. Spider Kid
  2. Shark Bite
  3. Bulldozer
  4. Crazy Horse
  5. Tackle the Giant
  6. Crododile Control
  7. Base Battle
  8. Snake Bite
  9. Guard monster
  10. Crazy Leg

Tackle the Giant
Jeu 5: Tackle the Giant!

A chaque fois que l’on parcours les jeux, il faudra augmenter progressivement le niveau d’intensité. Ce processus de cycle à travers les jeux à des niveaux d’intensité croissants se poursuivra jusqu’à ce que notre enfant maîtrise les 10 jeux Gracie.

800 sessions seront nécessaire pour arriver a la ceinture verte 4 barrettes et à aspirer ainsi a rejoindre le programme Gracie Combatives Jr.

Gracie bullyproof booklet
Le livret de suivi

La durée d’une session varie et c’est a vous de l’adapter en fonction de votre enfant et de vos possibilités mais il faudra compter une moyenne de 10 à 15 minutes maximum!

Comment la progression est-elle évaluée?

Au Jujitsu Gracie pour les enfants, les grades sont:

White | White-yellow | Yellow | White-orange | Yellow-Orange | Orange | White-green | Yellow-green | Orange-green | Green Belt

Sincèrement, c’est un pur bonheur que d’avoir une telle complicité avec son enfant et de le faire de manière ludique.

pour le 1ier passage de grade de mon fils nous avions donc filmé sa routine contenant les 10 jeux effectués sous forme de simulation (douce) d’agression. La vidéo est ensuite à déposer sur la plateforme du site sous un format non coupé ni retouché et d’un durée de maximum 5 minutes.

Gracie Bullyproof yellow test
Le résultat de l’évaluation de passage de ceinture faite par Rener et Ryron Gracie

Comment accéder au programme?

L’inscription en ligne est très simple mais un niveau d’anglais correct est nécessaire étant donné que la plateforme et les vidéos des cours sont en anglais.

Nous avions opté pour la version coffret en DVD également ce qui nous a permis d’être nomade sans nécessiter de connexion internet pour avancer dans les techniques.

Le coût de cette formation dépend du format choisi.

Pour la version en ligne il s’agit d’une souscription mensuelle de US $35 ou annuelle de US $350 hors promotion. Le coffret complet de DVD est en vente sur le site à US $119.85 hors promotion, frais d’envoi et de douane.

Tous les cours peuvent également être achetés unitairement pour US $10.

Enfin, si vous souhaitez valider les grades il faudra compter US $65 par passage.

Une offre d’essai de 5 jours est toujours disponible et permet d’accéder gratuitement a plusieurs cours sans engagement.

Ce qu’on en retient

En résumé je recommande fortement ce programme si vous n’avez pas accès à un club de Jujitsu proposant cette offre.

De plus, sa grande force est l’implication des parents dans l’apprentissage en même temps que la qualité des techniques proposées.

Cependant, il faudra s’auto-discipliner et maintenir un rythme régulier chaque semaine pour que la progression soit notable.

Au final, vous passerez de très bons moments avec vos enfants à apprendre de manière ludique les bases d’une forme de Jujitsu orienté autodéfense.

Si vous souhaitez en savoir plus ou si vous aussi vous avez suivi un programme similaire laissez-moi un commentaire 😉

3 actions pour protéger les autres du harcèlement scolaire

Temps de lecture : < 1 minute

Agir contre le harcèlement scolaire: protéger les autres

Amis
L’entraide entre amis

Être témoin de harcèlement et ne rien faire… par peur? par crainte de représailles? ne pas savoir quoi faire pour protéger vos ami(e)s?

Je vous propose 3 actions simples qui vous aideront à mieux réagir si vous êtes témoin de harcèlement.

  1. Si vous êtes témoin de harcèlement, réagissez. Rien faire ne fera qu’encourager le harceleur.
  2. Seulement si vous vous sentez en sécurité et confiant, intervenez verbalement. Souvent, la présence et action de l’entourage suffit à désamorcer la situation.
  3. Si vous ne vous sentez pas en sécurité vous-même, cherchez de l’aide. D’autres élèves ou adultes pourront vous aider à lutter contre l’intimidation. Si vous essayez de protéger un autre élève, faire intervenir un adulte n’est pas compliqué.

Pour se protéger soi-même, un article présente 5 actions concrètes!

A l’action!

A votre tour de réfléchir à la meilleure manière de protéger les autres. Laissez-moi en commentaire les stratégies que vous utiliseriez (ou votre enfant) pour protéger les autres contre le harcèlement, et celles que vous (ou votre enfant) pensez pouvoir tester.

5 actions concrètes pour se protéger du harcèlement scolaire

Temps de lecture : < 1 minute

Agir contre le harcèlement scolaire: se protéger soi-même

Se soutenir entre amis

Pour une victime le harcèlement peut être très effrayant et avoir de terribles conséquences psychologiques. Cependant, les actions suivantes peuvent vous aider à lutter contre cette forme de violence:

  1. Entourez-vous de gens en qui vous avez confiance. Vous serez moins susceptible d’être victime de harcèlement si vous avez des amis autour de vous.
  2. Sachez identifier et éviter les endroits à risque élevé en particulier si hors zone de surveillance d’un adulte . Par exemple, si vous êtes ciblé derrière un bâtiment du collège, rejoignez la cours ou si vous rencontrez des problèmes dans une partie éloignée de la cantine, rapprochez-vous d’un surveillant.
  3. Défendez-vous. Si quelqu’un vous met mal à l’aise, soyez très clair: dites-lui d’arrêter. L’article sur le programme “Bully Proof” du Jujitsu Gracie pourrait vous intéresser.
  4. Dites à vos amis ce qui se passe. Ils pourront vous aider.
  5. Parlez-en à un adulte en qui vous avez confiance. En effet, il faut absolument aller chercher de l’aide si tu en as besoin.

Si vous êtes témoin de harcèlement alors appliquez les 3 actions simples.

A l’action!

A votre tour de réfléchir à la meilleure manière de VOUS protéger . Laissez-moi en commentaire les stratégies que vous utiliseriez (ou votre enfant) pour vous protéger contre le harcèlement, et celles que vous (ou votre enfant) pensez pouvoir tester.