5 façons de récupérer rapidement après une blessure d’entrainement

Nous sommes très nombreux à pratiquer une forme d’art martial, pour construire son estime et/ou confiance en soi ou pour se sentir plus « armé » en cas d’agression. Certains y voient la possibilité de développer ses capacités physiques et d’améliorer sa santé cardiovasculaire.

Tous ces bénéfices contribuent à une meilleure hygiène de vie et à la prévention de la dégénérescence et l’apparition de certaines maladies.

Mais alors que se passerait-il en cas de blessures ou douleurs chroniques ? Comment continuer à s’entraîner si vous êtes blessé?

Les conseils suivants visent à vous permettre de continuer de s’entraîner sans aggraver la blessure ni prolonger le temps de récupération.

Les blessures prennent du temps à guérir, il est donc essentiel de ne pas précipiter le processus. Cela dit, vous pouvez suivre un certain nombre d’étapes afin d’optimiser votre récupération. Les blessures sont de nature différentes avec des niveaux de gravité variables. Alors rapprochez-vous de votre médecin avant de tenter quoi que ce soit de nouveau.

Ecoutez votre médecin et apprenez tout ce que vous pouvez concernant votre blessure

Il est probable que votre médecin ait suggéré de la rééducation et/ou du suivi. Possiblement complémenté par une prescription médicamenteuse. Assurez-vous de comprendre la dynamique autour du traitement (rééducation, médicaments, physiothérapie, etc.) et d’appliquer scrupuleusement les différentes étapes et posologies.

Rééducation
Photo by Annie Spratt on Unsplash

Tout médecin devrait être un nutritionniste et pratiquer une véritable nutrithérapie. Jean-Claude Rodet

En parallèle, il est crucial de bien connaître sa blessure afin de mieux identifier vos limitations physiques et ainsi ajuster le type et intensité de vos entraînements.

Apprenez ce que vous pouvez sur les os, muscles tendons ou ligaments, etc. en lien avec votre blessure.

Pour certains d’entre nous, manquer ne serait-ce qu’une séance régulière peut avoir un effet destructeur sur sa santé mentale. Manquer un entrainement peut donner l’impression de perdre un morceau de soi. Reconnaître que nous pourrions nous sentir déprimé et que seul le temps nous permettra de remonter la pente est déjà une très grande étape.

Pour minimiser ces effets adverses, il ne faut pas hésiter à rencontrer vos amis en dehors d’un dojo ou de votre club sportif et passez du temps sur d’autres activités qui vous font du bien.

N’ignorez pas votre blessure et récupérez plus rapidement

Notre corps à la capacité de se soigner pratiquement seul à partir du moment où nous respectons la règle de base : SE REPOSER

Repos
Photo by Vu Thu Giang on Unsplash

Dans la quasi-totalité des blessures, le repos reste l’ingrédient essentiel pour une récupération optimale et la plus rapide possible. Cela est particulièrement vrai dans les premières heures et jours de l’arrivée de la blessure.

Ne pas respecter cette règle peut conduire à l’apparition de blessures chroniques. Une zone fragilisée peut même faciliter une dégradation de ses capacités physiques par un enchaînement de blessures.

Ecoutez votre corps, une douleur n’est jamais anodine.

« Soignez » votre alimentation et hydratez-vous

Si votre hygiène alimentaire était adaptée à l’intensité de vos entraînements il est fort probable qu’il faille ajuster votre alimentation en cas de blessure.

Alimentation
Photo by Anna Pelzer on Unsplash

La suralimentation peut entraîner des problèmes plus profonds tels qu’une baisse d’estime de soi, alors assurez-vous d’adapter votre alimentation autant que vous le pouvez. Mangez sainement pour garder le moral !

Le sucre et un excès de glucides réduisent la capacité de notre corps à se réparer et augmentent les risques d’inflammation, facteurs de dégradation lors du processus de récupération.

L’apport d’eau dans le corps devient capital puisque des cellules bien hydratées se régénèrent deux fois plus vite que des cellules déshydratées.

Hydratation
Photo by Mae Mu on Unsplash

Le maintien d’un poids santé et d’un apport nutritionnel équilibré pendant que vous êtes blessé facilitera également un prompt retour à l’entraînement.

Échangez régulièrement avec votre médecin traitant

Avant de reprendre n’importe quelle forme d’entrainement, veillez à échanger avec votre médecin, kiné… Eviter ainsi de vous faire encore plus mal. Ne vous reposez pas uniquement sur les conseils de votre instructeur ou coach.

Demandez aux professionnels de santé ce qu’ils préconisent comme exercices pour chaque phase de rétablissement. Pour cela, spécifiez votre activité sportive ou martial pour qu’ils puissent vous apporter les modifications appropriées dans vos entraînements.

Associez votre instructeur ou coach dans ces échanges pour établir un planning d’entraînements adapté.

Continuez à vous entraîner: techniques et entraînements à prioriser pour une récupération rapide

Tous les exercices, techniques et entraînements focalisant sur la respiration et méditation sont à favoriser.

En effet, ils permettent de réduire son niveau de stress plus efficacement tout en optimisant l’oxygénation du corps.

En complément, c’est le moment de travailler sur sa cohérence cardiaque !

 

Bon rétablissement 🙂

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)
  • 5
    Partages
  • 5
    Partages
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
yseult
7 jours il y a

Bonjour, merci pour cet article. C’est vrai qu’il faut accepter de se réparer, avant de repartir. MAis ce n’est pas toujours évident. Quand on est blessé, on est tellement dégoûté ☹️ !

Nicolas
6 jours il y a

Bonjour Frédéric, en tant que kiné du sport je valide la quasi totalité de ton article ! En revanche je ne peux être d’accord avec le paragraphe sur le repos. Bien souvent le repos strict est générateur de désadaptations. Le corps est fait pour bouger, il parait évidement qu’ignorer la blessure et continuer coûte que coûte n’est pas judicieux non plus. En revanche l’adaptation de l’entraînement, la remise en charge précoce et progressive sera la meilleure façon d’optimiser son retour. Le repos en “attendant que ça se répare” est le meilleur moyen de déclencher un problème chronique. Pour générer une adaptation il faut une stimulation. Le repos et les modalités passives de traitement (médoc, crème, glace…) ne seront jamais efficace sur du long terme.

Merci pour ton article qui reste très complet

Zoher
5 jours il y a

“Manquer un entrainement peut donner l’impression de perdre un morceau de soi. Reconnaître que nous pourrions nous sentir déprimé et que seul le temps nous permettra de remonter la pente est déjà une très grande étape.”

Je confirme! Actuellement blessé à l’épaule gauche, j’ressens une certaine frustration de ne pas pouvoir m’entrainer; et je sais que je perds déjà pas mal au niveau de l’endurance…mais bon, comme tu le dis, la santé prime! On récupère comme on peut!
Merci pour l’article!